Make your own free website on Tripod.com
 
Nikozitambirwa
« November 2017 »
S M T W T F S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
You are not logged in. Log in
Entries by Topic
All topics  «
Blog Tools
Edit your Blog
Build a Blog
RSS Feed
View Profile
Wednesday, 28 February 2007
ORDONNANCE DE SOIT-COMMUNIQUE (Judge Jean-Louis Bruguiere)

THE REPORT THAT KAGAME READ AND SAW HIS HAIR STAND ON END

Netters,

BruguiereReport_English.pdf
 
Attached is the English version of the Bruguière’s  ORDONNANCE DE SOIT-COMMUNIQUE  (Order to Execute), the one that Kagame, James Kabarebe, Kayumba Nyamwasa, Charles Kayonga and other non-French speaking persons sought in relation to the charges of assassinations in relation to the shooting down of Habyarimana’s plane, busied themselves reading in the past two months and had their hair stand on end.
Our Anglophone netters who had not been able to read Bruguière’s report  in French can now enjoy reading it in the language of Shakespeare and be able to provide well informed comments.
Jean-Claude.
---------- Original message ----------
From: Jean-Claude Kalinijabo <kalinijabo@yahoo.com>
Date: 28 févr. 2007 06:06
Subject: THE REPORT THAT KAGAME READ AND SAW HIS HAIR STAND ON END

Posted by nangamadumbu at 11:19 AM CET
Updated: Wednesday, 28 February 2007 11:28 AM CET
Post Comment | Permalink
Wednesday, 28 June 2006
Urukozasoni Pierre Celestin Rwigema
Urukozasoni Pierre Celestin Rwigema

Nyiramatwiyumva umbere umugabo,

Tega amatwi wumve amagambo y'urukozasoni Pierre-Celestin Rwigema wahoze ari Premier Ministre mu Rwanda yavugiye mu Kanama ashinyagurira abaturage, abita amafuku, abanukiriza urusasu. Aho ngaho yavugiye ayo magambo y'urukozasoni ni aho Inkotanyi za FPR zari zimaze gutsembatsemba abaturage barenga 9.000 (ibihumbi cyenda) zibatsinze mu buvumo bwitwa NYAKIMANA. Numara kumva ayo magambo y'urukozasoni, umbwire niba hari umuntu muzima, ufite ubwenge buzima n'umutima, wakwemera kuyoboka ishyaka riyoborwa n'urukozasoni nkuru nguru Pierre Celestin Rwigema.

Urukozasoni_Rwigema1


Urukozasoni_Rwigema3


Urukozasoni_Rwigema2Urukozasoni_Rwigema4Urukozasoni_Rwigema5Rwigema_FPRRwigema_IgihangoRwigemaVSMuligandeRwigemaVSMuligande2RwigemaVSMuligande3

Posted by nangamadumbu at 11:48 AM MEST
Updated: Wednesday, 28 June 2006 12:16 PM MEST
Post Comment | Permalink
Tuesday, 25 April 2006
Rwanda 1964: Message du President Gregoire Kayibanda aux refugies rwandais - mars 1964


Tel que publie dans : RWANDA CARREFOUR D'AFRIQUE N? 31, MARS 1964


Mes chers Rwandais et Rwandaises refugies,

Au-dessus des soucis que la folie de certains d'entre vous me cause, quand, par des menees terroristes organisees de l'etranger, ils troublent leurs freres qui vivent en paix dans notre Rwanda democratique et independant ;

Au-dessus de l'affliction que la malhonnetete de certains d'entre vous Nous a causee en Nous traitant de genocide ;

Au-dessus de la peine que nous avons eprouvee lorsque des gens peut-etre bien intentionnes ont mis a la disposition de vos manœuvres calomniatrices les instruments les plus modernes d'information ;

En depit de tout cela nous avons estime utile de vous adresser un salut fraternel, avec, avec l'espoir que beaucoup d'entre vous l'entendront.

Comment du Rwanda voyons-nous votre attitude dans son ensemble ? Comment le Rwanda juge-t-il vos comportements ? Quelle est surtout notre attitude a votre egard : trois questions au sujet desquelles je vais vous donner le point de vue de la Republique.

1. Certains d'entre vous en grand nombre ne demandent que la tranquillite pour se faire a leur etat nouveau a l'etranger, s'installer et chercher des moyens pour faire vivre honorablement leur famille. Ils sont raisonnables et ce sont ceux-la que nous n'avons cesse d'inviter a rentrer au pays s'ils le veulent.

Certains d'entre vous ne se font pas a la vie a l'etranger et desireraient rentrer si l'atmosphere ou ils vivent s'y pretait. Nous sommes a leur disposition pour leur faciliter le retour pour autant que leurs demarches ne soient integrees dans les menees subversives et terroristes comme celles de decembre dernier.

Nous savons que la plupart des membres de ces deux groupes sont partis en panique, d'autres sous la pression de sollicitations dont ils n'ont pu mesurer a temps le caractere mensonger et inhumain.

Nous savons aussi que les Bureaux regionaux du Haut Commissariat aux Refugies sont prets a vous aider pour nous faire parvenir les donnees pratiques susceptibles d'aider nos services a adapter notre dispositif d'accueil.

2. Un petit nombre d'entre vous sont des fanatiques et ne peuvent pas mesurer les grands pas qu'a realises l'histoire du Rwanda et de l'Afrique depuis les derniers trois ans.

Ces feodaux impenitents se livrent a une propagande qui tend a convaincre que le regime mwami pourra etre reinstaure : grave et si grave que non seulement le regime mwami est condamne definitivement, mais encore ceux qui, dans un aveuglement inoui persistent a < combattre pour le mwami > se condamnent a perir eux-memes.

Ces feodaux impenitents se livrent a des tromperies destinees a leur faire donner des sommes d'argent enormes soit-disant pour aider la cause pretendue nationaliste ou humanitaire et cet argent au lieu d'etre utilise a faire vivre les refugies, est employe a l'achat d'armes automatiques qui ne vaincront jamais une armee reguliere et soucieuse du progres du bien commun de la Republique.

Ces meneurs, dont mieux que moi vous connaissez la ruse et l'incivisme, vous font participer a des operations qu'en democratie vous condamneriez, et contre lesquelles vous pourriez reagir efficacement ; ils vous rendent des instruments d'un neocolonialisme qui pretend occuper la place laissee par les administrations coloniales d'antan. Vos peines dans les menees terroristes servent en realite un neocolonialisme que l'Afrique condamne.

Les vies humaines qui, malgre notre vigilance, ont peri par terrorisme, ne gagnent rien a etre couvertes par les bruits de vos calomnies a l'egard du Gouvernement de la Republique. Qui est genocide ? Posez-vous honnetement la question et repondez-y du fond de votre conscience.

Les Tutsis restes au Pays qui ont peur d'une fureur populaire que font naitre vos incursions sont-ils heureux de vos comportements ?

Qui est genocide ? Ceux qui vous appuient et financent vos menees terroristes et fratricides vous rappellent-ils aussi que les Bahutu ne se laisseront jamais malmener et qu'a vos coups ils n'entendent pas du tout opposer un heroisme qui serait d'ailleurs de mauvais aloi ? Qui est genocide ?

D'ou viennent les armes que vous employez a terroriser vos freres des frontieres ? Pour quels buts vous sont-elles donnees ? Quelle assise africaine, serieuse et constructive a jamais recommande la lutte armee comme moyen de regler un differend si differend il y a ? Les difficultes que vos menees causent au Burundi et dans les pays qui vous avaient heberges s'inscrivent-ils dans le cadre de la promotion de l'unite africaine ? N'aident-elles pas au contraire a reassujettir l'Afrique ?

Il arrive qu'entre vous, vous vous disputiez : examinez donc le motif de cette mesentente. N'est-ce pas le fond d'humanisme qui persiste toujours chez un grand nombre d'entre vous ? N'est-ce pas peut-etre la colere des plus fanatiques qui ne supportent que l'argent collecte serve a nourrir et habiller une femme au lieu de servir a l'achat d'armes ! Que veut dire tutsi ? < Noble > comme dans le temps ? < Seigneur > comme dans la feodalite ? < Ethnie nomade et terroriste > comme vous tendez a le faire ? ou comme c'est actuellement < seide des forces anti-africaines > ! Quand tous les gens de bien auront ouvert les yeux et reconnu la mechancete de vos manœuvres, tutsi ne gardera plus que le sens de < seide des forces anti-africaines > ou signifiera < ethnie nomade et terroriste >.

Venons-en a votre avenir et a vos enfants. Nous vous conjurons de penser a ces etres innocents, qui peuvent encore etre sauves de la peine ou vous conduisez votre groupe ethnique. Nous le repetons particulierement a vous tutsi : votre famille vous impose des devoirs qui sont autre chose que les machinations ou vous perdez votre temps et trahissez l'Afrique en terrorisant votre pays de naissance.

Ne croyez pas avoir rempli vos obligations civiques en laissant vos femmes et vos enfants de 15 ans dans vos rangs terroristes ! Encore une fois, qui est genocide ?

A supposer par impossible que vous veniez a prendre Kigali d'assaut, comment mesurer le chaos dont vous seriez les premieres victimes ? Je n'insiste pas : vous le devinez, sinon vous n'agiriez pas en seides et en desesperes ! Vous le dites entre vous : < Ce serait la fin totale et precipitee de la race tutsi >. Qui est genocide ?

Certains d'entre vous –et quel cynisme !- comptent pour l'avenir sur les etudiants tutsi et les filles tutsi. Quel terrain votre terrorisme prepare-t-il a ces jeunes gens ? Quel est l'avenir de ces malheureuses coureuses dont la mission de noyauteuse de cabaret est tout simplement ridicule ? En matiere d'espionnage vous avez encore a apprendre : vous fabriquez des loques humaines qui rendront votre defaite plus malheureuse et qui rendent plus sombre l'horizon de l'avenir des etudiants tutsi.

Et cette fin eventuelle, precipitee ou lente, doit faire reflechir ceux d'entre vous qui ont encore un sens humain.

Quant a moi, en tant qu'Africain, en tant que votre President tant que vous vous appelez Rwandais, je vous ai donne la solution la plus realiste. Cette solution a votre situation se resume en ces quelques points :

1. Deposez les armes, remettez-les au neocolonialisme qui vous trompe, et reprenez les sentiments pacifiques.

2. Ceux qui veulent rentrer dans leur pays d'origine sont invites a rentrer : qu'ils s'adressent soit directement a nos services administratifs sociaux, soit au Bureau regional du Haut Commissariat aux Refugies. Nous lui avons indique les donnees dont nos services ont besoin pour le dispositif d'accueil.

3. Ceux qui veulent rester et s'etablir dans les pays qui les ont heberges, qu'ils s'etablissent et obtemperent aux lois de ces pays notamment en ce qui regarde la tranquillite publique. Nos services diplomatiques sont prets a leur fournir toute l'aide possible par des demarches et des interventions aupres des autorites de ces pays.

4. Vos enfants, qui, dans l'enseignement superieur et dans l'Universite etudient avec la bourse octroyee ou cautionnee par le gouvernement, nous n'avons cesse de les encourager a revenir apres leurs etudes servir la Republique. Nous avons adresse nos encouragements au bienfaiteur qui, touche par la misere de vos enfants, a instaure a leur intention un college dans un pays voisin avec les autorisations des responsables de ce pays.

Nous vous invitons a ne pas gener le service qu'il rend a votre progeniture.

Nous ne nous sommes pas trompes dans notre politique, quand des les debuts du Gouvernement provisoire, en octobre 1960, nous avons invite, et notre Gouvernement et tous les Pays et toutes les instances internationales, a depolitiser votre probleme de Refugies.

La Revolution s'est faite violente a cause de vos leaders d'alors, en novembre 1959 : votre groupe a ete vaincu. Le Referendum s'est fait sous les yeux des observateurs de l'ONU, votre groupe a ete vaincu. Pendant que mon Gouvernement usait de tolerance a l'egard de l'aile opposant restee dans le pays, vous avez machine d'employer la lutte armee ; vous avez chaque fois ete vaincus et en meme temps vous avez cause la perte de plusieurs vies humaines. Vous mettez en œuvre l'arme de la calomnie qui se retournera contre vous quand les directeurs d'agences et journaux se seront rendus compte qu'ils aident sans le savoir le terrorisme et la subversion.

Depuis le premier juillet 1962, la Republique Rwandaise est independante : ses institutions democratiques et democratiquement mises en place par la volonte du peuple restent devouees au peuple, a tous les citoyens sans exception ni discrimination. La tranquillite publique a regne jusqu'au moment ou vos incursions sont venues la troubler dans la partie meridionale du territoire. Le Pays dispose a son service, d'une Assistance technique devouee et comprehensive, recrutee dans plusieurs pays amis de l'Europe. Le developpement dans tous les secteurs de la vie nationale se poursuit. Et alors, que voulez-vous avec vos incursions terroristes ? Que voulez-vous quand sous la direction de gens inconscients vous boudez l'independance et le developpement de la Republique ? A quoi aboutirez-vous quand indirectement vos manœuvres inutiles jettent de la brouille entre le Rwanda et le Burundi ? En quoi vos incursions terroristes resolvent-elles votre probleme de refugies ?

Si vous aimez le Rwanda, suivez la politique que son gouvernement prone en matiere de refugies et qui vous est rappelee dans les quelques points que je viens d'enumerer.

Le sens commun et la fraternite africaine vous invitent aussi a suivre la ligne que nous vous indiquons : revenez pacifiquement ou etablissez-vous tranquillement dans les pays qui vous ont heberges.

Nous avons estime nous adresser directement a vous Refugies, a ceux d'entre vous qui ont encore de vrais sentiments d'humanite. C'est votre droit de savoir ce que nous pensons de votre attitude et nous pensons qu'au moment ou des gens de bien croient pouvoir vous aider, les precisions que nous donnons viendront comme une contribution reelle a une action que nous esperons susceptible d'aider a l'amelioration des conditions de vie de vos familles et de vos adeptes. Ceux qui vous aident sont de deux groupes : rejetez ceux qui vous enseignent la guerilla et vous fournissent des armes pour le terrorisme ; ecoutez ceux qui, avec nous, vous invitent a des sentiments pacifiques et a la tranquillite ; optez pour l'une ou l'autre des positions constructives du Gouvernement rwandais.

En tant que votre President, je vous ai indique ces positions. Esperons qu'il n'est pas trop tard ; que vous vous remettiez dans la ligne de la paix qui est la ligne de l'Afrique et du Monde civilise d'aujourd'hui.

Quant aux Tutsi qui vivent dans le pays, ils jouissent non pas evidemment du titre de < seigneurs a statut special > mais de tous les droits reconnus aux citoyens dans n'importe quel pays democratique. Ne les trompez plus.

Vous pouvez savoir du reste que notre tolerance a l'egard des opposants a permis a votre terrorisme d'avoir des complices, soit dans la fomentation des troubles, soit dans la compilation des calomnies a notre egard dont une certaine presse s'est fait malheureusement l'echo. Que ces complices en soient punis, c'est normal, mais il sera mieux encore si vous ne les trompez plus, souvent par des manœuvres reellement inhumaines. A quoi vous serviront leur egarement, leur malheur ou l'entretien en eux d'inquietudes qui sont causes uniquement par le terrorisme Inyenzi ? Vos dates, le 15, le 25 de chaque mois auxquelles vous dediez vos incursions sont pour certains d'entre vos congeneres un tourment quasi perpetuel. Mettez cela en relation avec vos haines personnelles, familiales, claniques : Bega et Bahindiro qu'en est-il au juste actuellement dans vos rangs ? De grace, que personne ne continue d'insister sur ce qui peut diviser : cela ne fait que nuire a la democratie authentique et au progres des habitants de la Republique. Tout le Monde tend a l'union ; les diversites et les minorites sont respectees : la tolerance fait la loi ; c'est plus realiste et plus constructif.

Ce que votre President vous rappelle ici est reel. Meme ceux qui ont fait de vous leur instrument de subversion neocolonialiste devraient m'ecouter et revoir la disposition de leurs batteries. Ce que je vous rappelle est au-dessus des finances et des armes automatiques.

Je me suis exprime a vous avec la franchise que vous me connaissez et que je vous dois dans la situation qu'est la votre.


http://nangamadumbu.tripod.com/nikozitambirwa/Gregoire_Kayibanda_1964.pdf



posted by Nikozitambirwa

Posted by nangamadumbu at 1:43 PM MEST
Post Comment | Permalink

Newer | Latest | Older